Aller au contenu directement

Congé parental: vite, la société attend!

Youniss Mussa
Député au Grand Conseil — Juriste / étudiant en droit

Le Grand Conseil a entamé ses débats concernant l’initiative sur le congé parental. La position du groupe socialiste est claire : nous soutiendrons avec force l’instauration d’un congé parental et nous nous battrons en commission pour en tirer de plus grandes avancées.

En septembre 2020, le peuple genevois a plébiscité à près de 80% l’instauration d’un congé paternité de deux semaines au niveau fédéral. Ces courtes deux semaines ne répondent manifestement pas aux attentes des Genevoises et des Genevois. Il n’est plus acceptable que les pères soient soustraits à toute tâche relative à l’arrivée d’un enfant. La naissance ne peut plus reposer uniquement sur les épaules des femmes !

Un congé parental représenterait un changement radical de la politique familiale. Cette initiative reflète la demande d’un système prenant en compte une plus grande implication du deuxième parent au moment de la naissance, les différents modèles familiaux, ainsi que les différents cas de figure qui permettent d’accueillir un enfant, je pense notamment à l’adoption et à l’accueil permanent.

Un point crucial est l’évolution de la notion de « famille ». A partir du 1er juillet, les couples homoparentaux auront la possibilité de se marier. Ceci s’accompagnera du droit à l’adoption et à la PMA. Le congé parental leur permettra de s’occuper conjointement de leur fille ou fils nouvellement arrivé-e dans la famille.

Le congé parental n’a rien d’une révolution. Les pays scandinaves font figure de champions avec 59 semaines en Norvège. Les 24 semaines demandées par l’initiative en sont loin, mais représenteraient toutefois une avancée majeure.

Au Grand Conseil, il y a 3 ans déjà, nous avons déposé avec nos allié-es de gauche un projet de loi qui va encore plus loin, en proposant 18 semaines pour chaque parent ainsi qu’une indemnisation équivalente à 100% du salaire pour les mères (contre seulement 80% aujourd’hui).

Le combat est loin d’être gagné, vu l’hostilité de la majorité de droite à l’encontre de ces projets. Encore récemment, cette majorité a refusé notre résolution demandant une extension de la période de protection contre le licenciement au retour du congé maternité.  Mais nous ne baissons pas les bras et nous nous battrons pour qu’un congé parental répondant aux aspirations de la population soit enfin mis en place à Genève !

Thématiques associées: Social

A lire aussi

Par Laurence Fehlmann Rielle

Révision du droit pénal sexuel: seul un Oui est un Oui!

La révision du droit pénal en matière sexuelle est en cours et c’est l’un des projets majeurs de la législature. Cette réforme est indispensable pour mettre notre droit en conformité avec...

Par Amanda Ojalvo et Eloisa Gonzalez

Socialistes féministes en 2022 !

Camarades, Aujourd’hui est un jour important pour les luttes féministes en Suisse. Nous rendons hommage à nos camarades, dont la Genevoise Christiane Brunner, qui se sont battu-es pour faire...

Par Mélanie Rufi

Les TPG gratuits au service de la justice climatique et sociale

En mars, la Jeunesse socialiste, les Jeunes Vert-e-x-s, la Jeunesse Solidaire et les Jeunes POP ont lancé une initiative commune qui rendrait les transports publics genevois gratuits pour toute la...