Aller au contenu directement

Incarnons le changement, l’espoir, le rêve.

Thomas Wenger
Président du Parti socialiste genevois


Cher-ères camarades,

Lors de notre Congrès, une nouvelle direction a été élue. Je tiens à remercier vivement Lydia, Romain, Nathalie, les membres du CD, le secrétariat, pour leur engagement et leur travail ! La nouvelle direction reprend le flambeau sur des bases saines et positives, ce qui est très réjouissant.

La tâche qui nous a été confiée représente un honneur, une joie et une énorme responsabilité. Le Parti socialiste est un parti historique, idéologique, démocratique. Je souhaite que nous entretenions une culture du dialogue, du débat, ouvert, argumenté, endiablé, sans tabou, mais dans le respect des avis de chacune et chacun, dans l’écoute et la bienveillance. De ces débats naîtront des majorités et ces majorités définiront nos positions.

Le PS doit rassembler toutes les sensibilités de gauche pour répondre aux attentes de la population dans sa diversité. Nous sommes le parti à la rose. Elle peut être parfois rouge vif ou teintée de rose, sa tige et ses feuilles sont vertes, il faut prendre ses épines très au sérieux. Le PS, comme son emblème, est rouge, rose et vert à la fois. À tous les échelons où nous agissons, les rôles, les missions, les responsabilités sont différents, mais nos valeurs doivent rester les mêmes : solidarité, égalité, durabilité, intégrité.

Chers et chères camarades, ces deux prochaines années seront rythmées par les élections cantonales et fédérales. Afin d’aborder ces échéances primordiales, nous devons resserrer nos liens, nous rassembler, dans un climat serein et combatif. Concentrons-nous sur nos thèmes de prédilection : services publics, logement et loyers, santé et primes d’assurance-maladie, social, emploi, formation, sans oublier la protection de l’environnement, mais dans une perspective d’écologie sociale participative et non déclarative et punitive.

Nous faisons souvent barrage pour protéger la population, les salarié-es, les retraité-es, c’est indispensable, mais nous devons aussi proposer des solutions concrètes et des prestations nouvelles qui répondent aux besoins des Genevoises et Genevois.

Incarnons le changement, l’espoir, le rêve. C’est notre responsabilité, notre engagement.

A lire aussi

Le bal des hypocrites

Petite enfance : prise de conscience et évolution nationale !

Oui à l’égalité des chances au cycle d’orientation