Aller au contenu directement

La droite refuse de renforcer la protection des jeunes mères face au risque de licenciements abusifs

Session du Grand Conseil des 2 et 3 juin 2022

Une large majorité, composée des député-es de l’UDC, du PLR, du Centre (ex-PDC) et – en partie – du MCG, a fait bloc contre une proposition de résolution socialiste visant à renforcer la protection des mères au retour de leur congé maternité. Rédigée à l’attention de l’Assemblée fédérale, cette résolution demandait notamment que soient revues à la hausse les sanctions encourues par l’employeur-euse en cas de licenciement pour cause de maternité ou de grossesse. Etaient également suggérées une augmentation du nombre de mois de traitement (salaires) auxquels l’employée a droit dans un tel cas, ainsi que la possibilité d’imposer la réintégration de cette dernière dans l’entreprise. Malgré le rappel de l’ampleur inquiétante de cette problématique (près d’1 femme sur 10 en Suisse serait victime d’un licenciement au retour de son congé maternité !) et de ses conséquences dramatiques pour les femmes concernées, la droite élargie a balayé la résolution.

Thématiques associées: Emploi

A lire aussi

Partage du congé d’adoption : une brèche dangereuse

Session du Grand Conseil des 24 et 25 novembre 2022

Vers une représentation plus équilibrée des genres dans les instances décisionnelles

Session du Grand Conseil des 24 et 25 novembre 2022

Lutte syndicale des livreurs et livreuses de Smood : l’Etat doit en faire davantage !

Session du Grand Conseil des 3 et 4 novembre 2022