Aller au contenu directement

Le droit à l’alimentation pour toutes et tous !

Le droit à l’alimentation n’est généralement pas discuté dans les pays du Nord car on pense, à tort, que tout un chacun a ce dont il a besoin. Bien évidemment, encore moins dans un pays riche comme la Suisse. Ce droit est une revendication forte des pays du Sud.

Vous vous rappelez très certainement des images partagées à travers le monde, des personnes faisant la queue aux Vernets en 2020, à Genève, pour recevoir un sac de nourriture. Grâce à la pandémie, les pauvres de Genève ont été mis au grand jour. Les pauvres qui ne pouvaient même plus avoir accès à de la nourriture sans passer par les distributions alimentaires.

Camarades, le droit à une alimentation adéquate ainsi que celui d’être à l’abri de la faim, selon la formule consacrée par l’ONU, est un droit fondamental et c’est pourquoi il doit avoir sa place dans la Constitution en tant que tel pour qu’il soit respecté, protégé et mis en œuvre en tout temps pour toutes et tous.

Une fois introduit dans la Constitution genevoise, les pouvoirs publics pourront s’en saisir et construire une vraie politique publique cantonale de l’alimentation de manière transversale. Une loi d’application devra être rédigée. Il sera alors l’occasion de réunir tou-tes les acteur-rices de l’alimentation allant de celui ou celle qui sème à celui ou celle qui mange. Ce qui rend possible la promotion d’une agriculture locale et durable et permet de renforcer la sécurité alimentaire pour toutes et tous.

In fine, l’introduction du droit à l’alimentation dans la Constitution genevoise serait aussi un pas vers la reconnaissance d’un droit fondamental en phase avec les engagements internationaux de la Suisse en matière de droits humains et du développement durable.

Le 18 juin 2023, votons OUI à l’introduction du droit à l’alimentation dans la Constitution !

Helena Verissimo de Freitas
Secrétaire régionale adjointe, Unia — Ancienne députée

A lire aussi

NON à un congé parental optionnel et dépendant de l’employeur-euse

Badia LuthiConsultante socio-éducative

LEFI : NON à ce cadeau fiscal néfaste et illégal 

Sylvain ThevozDéputé au Grand Conseil

Crédits de sauvetage : au PS nous n’assumons plus l’irresponsabilité du camp bourgeois

Cédric WermuthCoprésident du PS Suisse