Aller au contenu directement

Le PS lance une vague violette sur les communes

Par Caroline Marti
Vice-présidente du PS genevois


S’il fallait encore convaincre certain-e-s que le PS est le parti de l’égalité et de la promotion des carrières féminines, il suffit de regarder la représentation socialiste dans les Conseils administratifs des communes genevoises. Sur nos 10 élu-e-s aux exécutifs communaux, sept d’entre eux sont des femmes, et nous pouvons en être fier-ère-s. Nos camarades travaillent au quotidien et au plus près de la population pour défendre nos valeurs et notre programme.

Stéphanie Lammar à Carouge, Guylaine Antille à Bernex, Elisabeth Gabus-Thorens à Confignon, Sandrine Salerno en Ville de Genève, Nathalie Leuenberger à Meyrin, Carole-Anne Kast à Onex, et Ornella Enhas à Versoix n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire vivre et rayonner la culture, construire des logements abordables, créer des places de crèche, développer le soutien communal aux personnes précaires, aménager des quartiers où il fait bon vivre et encourager le commerce et l’artisanat local. Par leurs compétences, leur travail, leur détermination, elles ont fait rayonner les idées socialistes en les concrétisant à travers des projets qui répondent aux besoins et aux attentes de la population.

Elles seront rejointes dans la campagne municipale de 2020 par Salima Moyard à Lancy, Nathalie Ruegger à Plan-les-Ouates, Catherine Armand à Chêne-Bougeries et Christina Kistos pour succéder à Sandrine Salerno en Ville de Genève. Lorsque l’on sait l’importance des modèles féminins pour susciter l’engagement de femmes en politique, le parcours de ces camarades est notre meilleur atout pour accéder, enfin, à la parité des genres en politique. Chères camarades, bravo pour votre travail, merci de votre engagement, et
belle campagne !

 

A lire aussi

Les enjeux du centime additionnel

Les Ormeaux : développer un quartier pour répondre aux besoins des habitant-e-s

Un programme écosocialiste