Aller au contenu directement

Bénéfices de la BNS à l’AVS? Oui et Vite!

Carlo Sommaruga
Conseiller aux Etats

La Constitution fédérale est claire. Les rentes AVS doivent garantir le minimum vital. Cette exigence n’est toujours pas mise en œuvre. Au contraire, la situation des retraitées et retraités se détériore. Aujourd’hui, une rente AVS moyenne atteint à peine 1’800 francs ce qui correspond à 21 % du salaire moyen. Plus choquant encore, plus de 16% des bénéficiaires de l’AVS vivent dans la pauvreté. Ce taux atteint même 24% lorsque les retraité-es vivent seul-es. Une pauvreté qui touche en premier les femmes. Il y a donc une obligation constitutionnelle, mais surtout une urgence sociale à augmenter les rentes. C’est dans cette perspective que les syndicats et la gauche s’opposent à la réduction des prestations, exigent une 13ème rente, soit une augmentation de 8,33% des rentes et veulent une amélioration du financement de l’AVS.

La Banque nationale suisse (BNS) thésaurise aujourd’hui plus de 100 milliards de francs de bénéfices à distribuer. C’est près d’une fois et demie le budget de la Confédération. Une réserve gigantesque qui doit profiter à l’ensemble de la population. C’est justement ce que vise l’initiative « Renforcer l’AVS grâce aux bénéfices de la Banque nationale » lancée par l’Union syndicale suisse. Avec les 100 milliards de francs aujourd’hui à disposition, l’initiative permettrait d’assurer au moins pendant 10 ans un versement annuel de 2 milliards de francs à l’AVS, sans que ni la politique monétaire, ni la part des bénéfices revenant aux cantons, ne soient remises en question. Mais ce versement durera certainement plus longtemps vu la solidité de notre économie, l’attractivité historique du franc suisse et les résultats de la BNS.

Une distribution des bénéfices de la BNS à l’AVS se justifie aussi par le fait que les taux négatifs de la BNS ont affecté la prévoyance vieillesse. Entre 2015 et 2021, les taux négatifs ont rapporté 11 milliards de francs à la BNS. L’initiative demande que ce montant soit versé immédiatement à l’AVS. Avec ce versement immédiat et les versements annuels, l’AVS percevrait près de 30 milliards de francs sur 10 ans. De quoi balayer toutes les prévisions financières cataclysmiques du Conseil fédéral, contester la réduction des rentes voulue par la majorité bourgeoise, en premier lieu celle d’AVS 21 sur le dos des femmes et surtout garantir le financement d’une amélioration des rentes.

Une initiative essentielle destinée à répondre aux besoins de nos retraitées et retraités !

A lire aussi

Par Université d’été

Résister et reconstruire

Une centaine de camarades se sont réunis ce samedi 20 août pour la 2ème Université d’été du PS genevois avec la présence aussi bien d’ancien-nes, actuel-les et futur-es élu-es aux...

Par Amanda Ojalvo et Eloisa Gonzalez

Socialistes féministes en 2022 !

Camarades, Aujourd’hui est un jour important pour les luttes féministes en Suisse. Nous rendons hommage à nos camarades, dont la Genevoise Christiane Brunner, qui se sont battu-es pour faire...

Par Lydia Schneider Hausser

Contre un démantèlement de l’AVS: NON à la loi AVS21

En approchant de mes 64 ans, je croise de plus en plus fréquemment des personnes qui sont à la retraite. Et ce que je constate, c’est leur implication dans des associations, l’aide apportée à ...