Aller au contenu directement

Votations du 3 mars 2024

Le 3 mars 2024, le peuple se prononce sur deux objets de votation fédérale et huit objets de votation cantonale. Cette page récapitule les mots d'ordre du parti ainsi que ses arguments.

OUI à une meilleure qualité de vie des seniors

oui
Objet fédéral n°1: Initiative pour une 13e rente AVS

Proposée par l’USS et soutenue par le PS, l’initiative pour une 13e rente demande le versement d’une rente de vieillesse supplémentaire équivalant à la rente AVS mensuelle existante. Cette proposition vise à soutenir les personnes âgées, notamment les 200’000 d’entre elles qui vivent actuellement sous le seuil de pauvreté.

Alors que «la rente de vieillesse doit permettre aux personnes âgées de se retirer de la vie professionnelle tout en jouissant d’une certaine sécurité matérielle», force est de constater qu’il n’en est rien. Les primes d’assurance-maladie et les loyers ne font qu’augmenter et les rentes ne sont aujourd’hui plus suffisantes.

(suite…)

NON à l’augmentation de l’âge de la retraite

non
Objet fédéral n°2: Initiative pour une prévoyance vieillesse sûre et pérenne (initiative sur les rentes)

L’initiative sur les rentes, proposée par les Jeunes libéraux radicaux, demande à relever l’âge de la retraite à 66 ans puis à l’indexer sur l’espérance de vie. Au rythme actuel, les travailleur-euses qui ont 22 ans aujourd’hui prendraient ainsi leur retraite à 69 ans.

Ce projet ne prend pas en compte le fait que l’espérance de vie varie beaucoup selon la catégorie socioprofessionnelle et n’augmente donc pas pour tout le monde de la même façon. De plus, l’espérance de vie en bonne santé, elle, n’a quasiment pas bougé depuis 15 ans. Cette initiative est donc la promesse d’une détérioration des conditions de vie, en particulier pour les personnes exerçant une profession difficile. Cela signifie tout simplement qu’un nombre grandissant de personnes ne survivra pas jusqu’à la retraite. Une situation inacceptable que les Socialistes vous invitent à refuser en votant NON à cette initiative.


OUI à un renforcement de notre démocratie

oui
Objets cantonaux n°1 et n°2: Suspension des délais référendaires à Pâques et Nombre de signatures pour les initiatives et les référendums

Les Genevois-es sont amené-es à se prononcer sur une réduction du nombre de signatures requises pour faire aboutir les initiatives et les référendums cantonaux et communaux, ainsi que sur la suspension des délais référendaires à Pâques. Au niveau cantonal, le nombre de signatures passerait de 3% à 2% des votant-es pour les initiatives constitutionnelles, et de 2% à 1,5% des votant-es pour les initiatives législatives, ainsi que pour les référendums. A Pâques, le délai serait suspendu, à l’instar de ce qui se fait déjà à Noël ou durant l’été. Dans les communes également, le taux de signatures requises serait abaissé. Ainsi, les dispositions permettant au peuple de faire une proposition ou de combattre une décision se rapprocheraient de ce qui se fait dans d’autres cantons, proportionnellement à la durée légale de récolte. Ces deux propositions sont bienvenues pour que les citoyen-nes puissent exprimer leur volonté dans les meilleures conditions possibles. Les Socialistes appellent à voter OUI à ces deux propositions, qui permettent de renforcer les droits politiques dans notre canton, en facilitant l’exercice de la démocratie directe.


Cé qu’è lainô: pas d’enjeu, pas de recommandation de vote!

Objet cantonal n°3: Hymne officiel de la République et canton de Genève

Les Socialistes ne donnent pas de recommandation de vote sur la loi 13253, qui vise à inscrire le Cé qu’é lainô dans la Constitution. Les Socialistes s’accordent sur le fait qu’un chant patriotique n’a rien à faire dans la Constitution d’un canton. Aucun autre canton ne réserve d’ailleurs une telle place à un hymne. Toutefois ils et elles reconnaissent que ce chant a une valeur émotionnelle forte et que les Genevois-es y sont particulièrement attaché-es.

Le Parti socialiste regrette qu’on puisse voir dans cet hymne un quelconque enjeu politique, dans un canton où les votant-es sont déjà sollicité-es pour un nombre considérable d’objets, et ne recommande donc pas de position particulière.


Non au financement public de la spéculation immobilière

non
Objets cantonaux n°4 et n°5: Pour de la PPE en droit de superficie dans le PAV et Pour de la PPE dans le PAV

Ces deux lois concernent la vente d’appartements en propriété par étage (PPE) dans la Zone Praille-Acacias-Vernets (PAV), respectivement avec et sans le terrain sur lequel ils se trouvent. Passées en force par la droite au Grand Conseil, ces lois sont un affront à la population, qui avait largement approuvé en 2018 une répartition équilibrée des types de logements dans ce quartier.

Les terrains du PAV appartiennent à la collectivité. Il s’agit du plus gros réservoir de terrains publics genevois, et l’un des derniers. Il est donc primordial de le préserver.

(suite…)

Pour un contreprojet écoresponsable

cp
Objets cantonaux n°6, n°7 et n°8: Initiative pour la réduction de l’impôt sur les véhicules et Contreprojet à l’IN 178 Imposition écoresponsable et équitable des véhicules

L’UDC et le MCG proposent une réduction de 50% de l’impôt sur les véhicules à moteur. La majorité du Grand Conseil –d’Ensemble à Gauche au PLR– a refusé ce projet et lui oppose un contreprojet qui permet de repenser notre système actuel d’imposition des véhicules afin de le rendre plus juste et de tenir compte de l’urgence climatique.

L’initiative pour une réduction de l’impôt sur les véhicules est un grand pas en arrière en matière de lutte contre la crise climatique, un pas que nous ne pouvons pas nous permettre d’effectuer.

(suite…)