Aller au contenu directement

La reconversion professionnelle: un enjeu toujours d’actualité!

Romain De Sainte Marie
Député au Grand Conseil — Chef de service à l'Université de Genève

Le Grand Conseil a enfin pu traiter de multiples objets relatifs à l’emploi, et à la reconversion professionnelle plus spécifiquement. Certaines de ces propositions datent déjà de plusieurs années, d’autres sont plus récentes. Mais force est de constater que toutes sont d’actualité !

Plus que jamais, l’enjeu de la reconversion professionnelle est primordial. L’impact de la crise COVID a bousculé l’organisation du travail et le marché de l’emploi plus largement. Les salarié-es des secteurs les plus touchés doivent pouvoir trouver de nouvelles opportunités professionnelles.

Deux projets de loi socialistes, qui ont finalement été renvoyés en commission, vont précisément dans ce sens en permettant à des personnes en recherche d’emploi de pouvoir bénéficier plus facilement d’allocations de formation. Ces outils de requalification sont actuellement sous-utilisés dans le canton de Genève (seul-es 0,47% des demandeur-euses d’emploi en bénéficient) alors qu’ils augmentent les chances de retrouver un emploi grâce à une véritable formation qualifiante. L’accès à ces allocations doit être facilité (notamment en abaissant le seuil d’âge pour pouvoir y prétendre) et le panel des formations élargi.

Autre sujet : la taxation des caisses automatiques. En quelques années, celles-ci se sont multipliées. Pour ou contre l’automatisation, la reconversion des employé-es de caisse est dès lors primordiale ! C’était précisément le but d’un autre projet de loi socialiste, malheureusement refusé : taxer les caisses automatiques pour financer la formation continue. Au-delà des caisses, la problématique se pose plus largement compte tenu de la numérisation de notre société, car le coût de la main d’œuvre humaine devient toujours plus élevé par rapport aux « robots » qui échappent à toute taxation.

Enfin, bonne nouvelle, le Grand conseil a adopté une motion socialiste visant à protéger les travailleur-euses âgé-es contre les licenciements, mais également à développer un plan de mesures en faveur des chômeur-euses âgé-es. A nouveau, la formation continue et les mesures de requalification représentent des moyens de prévention efficaces, qui doivent être développés !

Thématiques associées: Emploi

A lire aussi

Par Université d’été

Résister et reconstruire

Une centaine de camarades se sont réunis ce samedi 20 août pour la 2ème Université d’été du PS genevois avec la présence aussi bien d’ancien-nes, actuel-les et futur-es élu-es aux...

Par Laurence Fehlmann Rielle

Dernière ligne droite pour un OUI à des soins infirmiers forts

Le Parti socialiste s’est fortement mobilisé pour que cette initiative si nécessaire soit acceptée. Les sondages sont favorables mais il n’est pas encore temps de se reposer car une initiative ...

Par Lydia Schneider Hausser

Nous sommes toutes et tous maçon-nes!

Le Parti socialiste genevois soutient la manifestation nationale décentralisée le samedi 30 octobre à Genève. Issu du secteur du bâtiment, ce rassemblement concerne aussi la totalité des...