Aller au contenu directement

Pour un futur digne: l’initiative pour l’avenir

Federico Di Napoli
Membre du comité directeur de la JS genevoise

La Jeunesse Socialise Suisse a lancé le 17 septembre l’initiative pour l’avenir. Cette initiative vise à garantir un avenir digne d’être vécu. Nous le savons, l’humanité fonce écologiquement droit dans le mur, et ce n’est pas en installant des panneaux solaires ou en triant nos déchets que la planète ira mieux (même s’il faut le faire, car chaque petit geste compte). En effet, il convient de savoir que 70% des gaz à effet de serre sont émis par 100 entreprises dans le monde.

Effectivement, il est temps d’arrêter de culpabiliser la population et de se mettre à taxer les ultra-riches qui, dans leur course aux profits à court terme, mettent de côté la planète, pour ne pas dire qu’elles et ils la délaissent complètement.

Cette initiative vise à imposer les héritages de plus de 50 millions de francs à hauteur de 50%. La recette de l’impôt sera partagée entre la Confédération (⅔) et les cantons (⅓) afin de  “ lutter contre la crise climatique de manière socialement juste et pour permettre la transformation de l’ensemble de l’économie nécessaire à cet objectif “ ; et uniquement pour cela.

Le principe de l’initiative est d’enfin faire payer les profiteur-euses qui nous font culpabiliser, nous, les 99% pour notre consommation. Ainsi, cette taxe sur l’héritage permettrait de donner les moyens à la Confédération (et aux cantons) d’agir de manière efficace contre la crise climatique sans avoir à se cacher derrière le mythe du développement durable. Car non, la crise climatique ne peut pas être combattue avec l’accroissement perpétuel de l’économie et, par extension, avec le système capitaliste régi par l’appât du gain.

Ainsi, cette initiative permettrait, à moyen et long terme, un réel changement de vie; une vie écologique. Ce changement se ferait à différents niveaux, il peut s’agir de développement des espaces communs, d’un renforcement d’utilisation des moyens de locomotion peu polluants; tout comme l’on pourrait envisager la transformation d’un pan entier de l’économie.

Lire les rapports du GIEC en s’indignant ne suffit pas, installer des panneaux solaires ne suffit plus, il s’agit maintenant de s’attaquer à celles et ceux qui polluent le plus, qui restent dans l’impunité en continuant à blâmer les 99%.

Signez et faites signer l’initiative pour l’avenir, permettez-vous d’avoir un avenir digne et de ne pas avoir peur pour les générations futures !

Thématiques associées: Environnement, énergie et agriculture

A lire aussi

Par Oriana Brücker & Christian Dandrès

Crise énergétique: un couteau sous la gorge du service public et de la population

Il y a vingt ans, le peuple a refusé à une majorité de 52,6% la libéralisation du marché de l’électricité (Loi sur le marché d’électricité). Comme souvent lorsque les intérêts des...

Par Grégoire Carasso

« L’environnement, on s’en f… »

Le Grand Conseil s’est prononcé jeudi sur une initiative cantonale de l’UDC, soutenue par le MCG. Cette initiative a pour elle le mérite de la clarté dans le positionnement politique. Ainsi...

Par Mélanie Rufi

Les TPG gratuits au service de la justice climatique et sociale

En mars, la Jeunesse socialiste, les Jeunes Vert-e-x-s, la Jeunesse Solidaire et les Jeunes POP ont lancé une initiative commune qui rendrait les transports publics genevois gratuits pour toute la...