Aller au contenu directement

Santé

Lutter contre la marchandisation et la privatisation des soins

Les coûts du système de santé suisse sont en constante progression. A part le vieillissement de la population et les progrès technologiques, la principale raison de ces coûts élevés est l’augmentation des prestations liée à la recherche du profit. Le Parti socialiste milite pour un système de santé considéré comme un service public. L’État doit disposer de compétences suffisantes pour la gestion et le financement des prestations et pour en maîtriser les coûts. Il est primordial que toute la population ait accès à des soins de qualité à un prix abordable. Les personnes assurées devraient contribuer au financement de la santé en fonction de leur capacité économique, ce qui n’est pas le cas avec le système d’assurance-maladie actuel.

Trois propositions :

1) S’assurer que les maladies professionnelles soient reconnues et les travailleuses et travailleurs indemnisé-es comme il se doit.

2) Octroyer un chèque annuel pour les soins dentaires à toutes et tous les bénéficiaires des subsides d’assurance-maladie.

3) Rendre les mesures de contraception gratuites.

En investissant plus de ressources pour modifier les habitudes et les conditions de vie de la population, des économies substantielles seront réalisées tout en diminuant les souffrances de nombreuses personnes.

Les politiques menées dans le domaine de la santé en Suisse tendent à mettre trop l’accent sur la responsabilité individuelle et pas suffisamment sur les mesures structurelles, les actions sur le cadre de vie.

L’accès universel aux soins doit être garanti pour l’ensemble de la population, conformément à notre Constitution cantonale. Les primes d’assurance maladie ayant augmenté de plus de 80% ces dernières décennies sont une charge très lourde pour les familles, malgré les subsides auxquels certaines ont droit. Une étude populationnelle du « Bus Santé » montre que 13% des adultes assurés à Genève renoncent à des soins pour des raisons économiques. Pour les ménages ayant moins de 3’000 CHF par mois, ce sont 30% des personnes qui y renoncent.

Le renoncement ou le report des soins peuvent entraîner une plus grande sévérité des maladies, une augmentation des hospitalisations et, finalement, une baisse de la qualité de vie. Pour les personnes à revenus modestes, les inégalités socio-économiques entraînent aussi un moins bon niveau de dépistage, par exemple dans le dépistage des cancers du côlon et du cancer du sein. Le niveau d’éducation, la perception du risque et la crainte d’une future prise en charge sont des facteurs qui influencent les comportements de moindre dépistage.

La pandémie que l’on vit depuis le début 2020 a été un élément aggravant ; les ménages déjà précarisés et ceux de la classe moyenne ont vu leurs revenus diminuer. La crise sanitaire a mis en évidence les failles de notre système basé sur le profit et l’importance de la solidarité. Le secteur des soins a été bousculé, mais s’est révélé très résilient grâce à des personnels compétents et résistants. Ce secteur a atteint ses limites et il est réjouissant que la population ait largement accepté l’initiative pour des soins infirmiers forts ; toutefois, sa mise en œuvre sera l’objet d’une confrontation politique.

Clairement on est les dindons de la farce ! En 2020, en pleine pandémie, les caisses ont cumulé un milliard de réserve !

Jennifer Conti, présidente de la commission de la santé du Grand Conseil

Afin de garantir un accès universel à la santé et des soins de qualité pour toutes et tous, il est indispensable de sortir de la logique de marchandisation et de privatisation du système de santé.


Voir nos interventions au Grand Conseil en lien avec ce thème


Articles en lien avec ce thème

Un dimanche victorieux pour les droits des travailleurs et des travailleuses !

Les Socialistes se réjouissent des excellents résultats de cette journée de votation : en acceptant largement l’initiative pour des soins infirmiers forts et en refusant la modification de la LHOM, les Genevois-ses affirment haut et fort leur soutien aux travailleurs et travailleuses. Ils ...

Communiqués de presse

Dernière ligne droite pour un OUI à des soins infirmiers forts

Le Parti socialiste s’est fortement mobilisé pour que cette initiative si nécessaire soit acceptée. Les sondages sont favorables mais il n’est pas encore temps de se reposer car une initiative exige la double majorité du peuple et des cantons.De plus, le taux de participation à Genève est ...

Opinions

Pour une vraie politique de l’alimentation à Genève

Pour assurer la mise en œuvre d’une vraie politique de l’alimentation à Genève, le Parti socialiste, Ensemble à Gauche, le Parti démocrate-chrétien et les Vert.e.s déposent un projet de loi introduisant le droit à l’alimentation dans la Constitution. Au printemps 2020, la crise...

Communiqués de presse

Votations du 10 février 2019

Votation fédéraleInitiative « Stopper le mitage »Le Parti socialiste regrette le rejet de l’initiative contre le mitage du territoire par le peuple suisse – bien que 47,7% des électeur-rice-s genevois-e-s se soient exprimé-e-s en faveur du texte. La construction de...

Communiqués de presse

Le Grand Conseil genevois refuse l’accès aux soins dentaires pour tous!

Initiative Le Grand Conseil genevois refuse l’accès aux soins dentaires pour tous! La majorité parlementaire de droite et d’extrême-droite vient de refuser l’initiative cantonale « pour le remboursement des soins dentaires » alors qu’une personne sur cinq doit renoncer à des soins...

Communiqués de presse

Tous les thèmes

Économie

Investir pour le futur et échanger équitablement

Fiscalité

Renforcer la redistribution des richesses

Mobilité

Développer une politique de mobilité écologique et abordable

Aménagement

Répondre aux besoins de la population par une politique d’aménagement cohérente

Droits fondamentaux

Défendre l’égalité et l’inclusion

Justice et sécurité

Dépasser la justice de classe

Sport

Encourager la pratique sportive, élément essentiel pour la cohésion sociale et la santé

Services publics et droits sociaux

Garantir un accès aux prestations sans discrimination

Emploi

Protéger toutes et tous les travailleurs

Éducation et formation

Garantir un accès à la formation tout au long de la vie

Logement

Lutter contre la spéculation et défendre le droit au logement

Social

Offrir à chacun-e les conditions d’une vie digne

Culture

Favoriser l’ouverture et la mixité sociale

Environnement, énergie et agriculture

Agir face à l’urgence climatique

Grand Genève

Se rassembler au-delà des frontières

Canton et communes

Donner plus de compétences aux communes

Solidarité internationale et Genève internationale

Accueillir et s’engager

Numérique

Sensibiliser, informer et protéger face aux enjeux des technologies numériques